content long 13-December-2017 21:46:52

Winners Belgium

10-12 years old: Ice plumes at the south pole of Enceladus

 Author: Buggenhout Ariadne

Qui aurait imaginé, lorsque Cassini quitta la terre en 1997, qu’en allant explorer une lune glacée de Saturne apparemment inerte, on trouverait l’endroit le plus prometteur pour abriter peut-être une vie extraterrestre ?

Avec le passage des sondes Voyager dans les années 1980, les scientifiques étaient étonnamment surpris par le résultat des photos d’Encelade, une des nombreuses lunes de Saturne. Une de ces photos montrait  qu’Encelade ne possédait pas de cratères au sud mais seulement au nord. Les scientifiques, n’arrivant pas à comprendre pourquoi, ont utilisé une autre sonde, nommée Cassini pour éclaircir ce mystère.

Cassini a été lancée en 1997 pour atteindre l’orbite de Saturne en 2004 et explorer la planète ainsi que ses anneaux et ses lunes. Il était prévu que la sonde Cassini achève sa mission en 2008, mais vu le succès de la mission et de ses expériences, elle a été prolongée jusqu’en 2017.
Parmi les observations remarquables de la sonde Cassini, on peut retenir les panaches de glace au pôle sud d’Encelade. Ces panaches, mesurant environ 50 km de hauteur, ont permis de comprendre l’absence de cratères au sud d’Encelade (ils font retomber de la matière sur la surface, ce qui recouvre les cratères) mais ont aussi amené une nouvelle énigme: d’où viennent-ils ? Encelade est située très loin du soleil et à cette distance les corps célestes sont notamment trop froids pour avoir une quelconque activité.  Les scientifiques pensaient donc qu’Encelade était une boule de glace inerte. L’hypothèse aujourd’hui est que les panaches proviennent d’une couche liquide sous la croute gelée et entourant un noyau solide probablement rocheux. L’existence de cette couche liquide est provoquée par un phénomène de marée dû à une autre lune nommée Dioné dont la période autour de Saturne est deux fois plus grande que celle d’Encelade, ce qui provoque un phénomène de résonnance et chauffe la couche liquide sous la glace d’Encelade.

Les astronomes ont aussi calculé que les panaches rejettent dans l’espace environ 20kg de cristaux microscopiques d’eau gelée. Ce sont ces cristaux qui forment l’anneau E de Saturne.

En survolant Encelade a moins de 50km d’altitude  Cassini est passée, à travers un panache et a analysé sa composition. On a détecté la présence d’eau (H2O), méthane (CH4), ammonium (NH3), dioxyde du carbone (CO2) et d’autres composés organiques ainsi que de l’argon (Ar) . Ces atomes, ces molécules ainsi que le phosphore qui n’a pas encore été détecté  par Cassini constituent la base nécessaire pour le développement de la vie. Mais peut-être que sur Encelade malgré l’absence de phosphore, d’autres éléments existent et pourraient permettre une autre forme de vie.

J’espère que dans le futur d’autres missions spatiales vont pouvoir répondre à toutes les questions posées sur Encelade et plus précisément à propos de l’eau supposée présente entre la roche et la couche de glace: constitue-t-elle un seul océan ou est-elle présente en plusieurs mers? J’espère que je pourrai suivre de plus près, en tant qu’astrophysicienne, les découvertes des missions futures en rapport avec Encelade.


Last Update: 19 May 2017

For further information please contact: SciTech.editorial@esa.int

Related Articles

See Also