content long 23-October-2017 10:06:21

Winners France

13-15 years old: Ice plumes at the south pole of Enceladus

 Author: Malo Robin

Je pense que le choix le plus intéressant pour aboutir à des résultats scientifiques est le satellite Encelade.

En effet, les panaches de glace découvert au pôle sud de ce satellite de Saturne ont permis de détecter et de mettre en évidence les bases indispensables à l’apparition de la vie telle que nous la connaissons. Dès les année 1980, les scientifiques ont remarqués que ce satellite était blanc et lumineux (c’est le corps le plus lumineux du système solaire) ce qui semblait vouloir dire qu’il y avait de la glace sur Encelade, donc potentiellement de l’eau. Quelques temps plus tard la Nasa accompagné de l’ESA a fait la découverte d’eau liquide sous cette fameuse surface de glace. L’anneau  E de Saturne, alimenté essentiellement  par les éjections des geyser d’Encelade, présente des nanoparticules de silice et de silicate. On constate sur Terre que la roche et l’eau ne peuvent agir pour former ce type de particule de silice et de silicate qu’à partir d’au moins 90°C et sous de fortes pressions. Il semble donc cohérent d’imaginer des zones sur Encelade, sous la glace où ces conditions sont ou ont été réunies. Le modèle de structure interne d’Encelade qui semble s’imposer actuellement suppose un océan d’eau liquide sous la couche de glace.

D’autre part, des composés organiques simple ont aussi été détectés dans les panaches de glace du pôle sud d’Encelade. Tous ces éléments font penser la seule chose qui questionne l’humanité : Est-elle la seule vie présente dans l’Univers ?

Sur Terre, la vie telle que nous la concevons, n’est possible qu’en présence d’eau liquide. Nous observons même par endroit des formes de vie qui nécessite chaleur, pression importante, eau liquide et obscurité. Encelade semble réunir tous ces paramètres.

La découverte récente d’exoplanètes orbitant dans la zone dite « habitable » autour de l’étoile Trappist-1 suscite beaucoup de questionnements au sujet de la présence possible de vie extraterrestre. Malheureusement les distances sont telles qu’à l’échelle d’une ou quelques vies humaines nous n’aurons jamais de réponse. Encelade se trouve à une distance raisonnable de la terre, elle est le plus proche « monde » où tout est réuni pour abriter des formes de vie, même bactérienne. Je suis convaincu que c’est là, à une distance raisonnable de la terre, et non pas à des années-lumière de notre planète, que les missions futures donneront des résultats aptes à répondre à la question essentielle pour l’humanité : sommes- nous seul dans l’univers ?


Last Update: 19 May 2017

For further information please contact: SciTech.editorial@esa.int

Related Articles

See Also